Dans les Gorges du Verdon

Les Cinqs Lacs du Verdon

Les Lacs de Castillon, Chaudanne, Sainte-Croix-du-Verdon, Quinson et Esparron tous artificiels ont été construits au XXème siècle pour la production d’électricité et différents besoins humains. 

 

 

LAC DE CASTILLON   

Avec une superficie de 500 hectares, il s’étend presque sur 8 kilomètres. Les travaux commencés en 1924 se termineront en 1948. C’est le premier barrage rencontré sur le Verdon. Même si ces principales vocations sont la production d’électricité et l’irrigation du secteur agricole, il attire également de nombreux touriste.

LAC DE CHAUDANNE   

 Construit entre 1950 et 1953, le lac Chaudanne se situe juste en aval du lac de Castillon. Il possède une superficie de 70 hectares pour un volume d’eau de 16 millions de mètres cubes. L’objectif de ce barrage en plus de produire de l’électricité, est de contrôler et réguler les variations de débit. Plus sauvage que les autres lacs qui jalonnent le cours du Verdon. Son accès à l’eau est plus difficile à cause de ses abords escarpés. Même si la baignade y est interdite, c’est l’endroit idéal pour passer un après-midi « relax ».

LAC DE SAINTE CROIX DU VERDON   

Second lac artificiel de France, il possède une superficie de 2200 hectares sur 12 k de long er deux km de large. Entrepris dans le début des années 1970, les 767 million de mètres cubes qu’il contient servent avant tout à la production d’énergie. Ils servent aussi à alimenter en eau potable les grandes villes de la côte comme Aix-en-Provence et Marseille. Enfin, les Canadairs l’apprécient particulièrement pour venir recharger en eau quand les feux de forêt font rage dans la région. Les Gorges du Verdon ; plus grand Canyon d’Europe ; avec ses failles profondes et ses falaises qui dominent la rivière parfois à plus de 700 mètres attirent chaque été des milliers de touristes de toutes nationalités. C’est le principal bassin touristique du Verdon. Pour la « petite Histoire » afin de mettre en place ce plan d’eau, on sacrifia une grande vallée fertile et noya le village des Salles-sur-Verdon pour le reconstruire en bordure de lac.

LAC DE QUINSON   

Appelé aussi « Basses Gorges » il s’agit en fait d’une succession de petits lacs sauvages qui regroupent les lacs de Montpezat, Artignosc et Quinson où les dîtes Basses Gorges » ; étroites et sauvage ; s’étalent sur 11 km pour 160 hectares. Le barrage de Quinson opère depuis 1967.  Il s’agit sans doute du lac le moins touristique du Verdon toutefois, il reste incontournable ! Son caractère sauvage procurera le plaisir de tous ceux qui veulent en profiter toutefois Prudence! la baignade n’est autorisée qu’à certains endroits  et la fraîcheur de l’eau pourrait en surprendre plus d’un !

LAC D’ESPARRON

C’est le dernier des cinqs lacs. Avec sur une superficie de 328 hectares, le barrage est opérationnel depuis 1967 et alimente 116 communes en eau potable. Le lac de Quinson est particulièrement méditerranéen et sauvage. En effet, il arbore des eaux turquoises de nombreuses calanques et falaises.